Lettre Hebdo n°5 PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Laurent ROUZIERE   
Jeudi, 26 Septembre 2019 16:20


LETTRE HEBDO N°5

du 26 septembre 2019

59 rue Raymond Sommer
81000 ALBI


mobile : 07 82  92 82 71
mail :  Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
http://sudeducation81.fr




 

Suicide d’une Directrice d’école à Pantin

Lundi 23 septembre 2019, Christine Renon, directrice de l’école Méhul a été retrouvée morte dans l’école après avoir mis fin à ses jours pendant le week-end.

 

Nous demandons au Ministre que cesse la mise en place d’organisations du travail pathogènes. Malgré de nombreux suicides dans l’Éducation Nationale, le ministère n’a pris aucune décision pour mettre fin à ces situations.

Lire le communiqué ici

 

Derrière les provocations, les fautes /manquements de l’administration face aux suicides

L’administration refuse de communiquer des chiffres sur les suicides et les tentatives de suicide, alors qu’elle les connaît. Ce déni est inacceptable au regard des obligations légales qui reviennent à l’employeur, responsable de la protection de la santé physique et mentale des personnels.
Sur le terrain, les collègues, les proches et des organisations syndicales, dont SUD éducation, médiatisent les suicides dont ils ont connaissance, comme celui d’un professeur des écoles à Eaubonne (95), celui d’une enseignante en Seine-Saint-Denis (93), ou celui d’un professeur des écoles à Barrême dans les Alpes de Haute Provence. Ce ne sont malheureusement pas des actes isolés. Ils sont révélateurs de situations de souffrance au travail, générées par un management néolibéral qui déshumanise les relations professionnelles.

Pour SUD éducation, c’est l’organisation du travail qui est en cause.

 

Budget 2019 : SUD éducation dénonce une orientation libérale et réactionnaire au détriment du service public d’éducation

lire le communiqué ici

 

Enseignant-e-s contractuel-le-s et aesh : sud education dénonce un plan de licenciement silencieux

Cette rentrée 2019 marque un tournant dans la gestion des ressources humaines par l’éducation nationale : entre les non-renouvellements de contrat, les retards d’envoi des attestations Pôle Emploi, le non-respect du cadre réglementaire qui encadre le temps de travail, les personnels précaires sont particulièrement maltraité-e-s.

La suite ici

 

Violences intolérables du gouvernement pour tenter de briser les convergences

L’Union syndicale Solidaires rappelle que le droit de manifester est un droit constitutionnel. Depuis 2016, les différents gouvernements s’enfoncent dans une spirale répressive et violente sans fin contre celles et ceux qui les contestent. Ces violences mutilent et tuent. Quelle démocratie traite de cette manière sa population ?

Lire le tract ici

 

Journée contre les féminicides , Jeudi 3 octobre à Albi

Sud éducation Tarn appelle à un rassemblement contre les féminicides place du Vigan à partir de midi le jeudi 3 octobre. Ce sera l’occasion de discuter de la constitution d’un collectif Toutes en grève 81

et à Toulouse : voir ici

 

Pour une ronde des femmes en colère

Colère, face au nombre croissant des féminicides.

Colère, car des lois existent mais elles sont peu ou mal appliquées : quand jugera-t-on les auteurs pour ce qu'ils ont commis : un meurtre.

Colère, car « Il y a urgence à mieux condamner socialement et judiciairement les violences sexuelles. La honte doit changer de camp » comme l'a dit Danielle Bousquet, Présidente de 2013 à 2019 du Haut Conseil à l’Égalité entre les Femmes et les Hommes dans son communiqué de presse du 17 octobre 2017*.

Les auteurs de ces violences sont très peu condamnés et les peines sont dérisoires.

 

Depuis le 1er janvier 2019 : 107 femmes sont mortes : victimes de féminicide.

 

C'est nous, nous revoilà, comme tous les premiers mercredis du mois pour une ronde qui s'agrandit de mois en mois...

MERCREDI 2 OCTOBRE 2019 ENTRE 12 H ET 14 HEURES

et tous les premiers mercredis du mois quand la sirène retentira,

retrouvons-nous devant le Palais de Justice de Toulouse – Allées Jules Guesde

 

CMPDF - Collectif Midi-Pyrénées pour les Droits des Femmes

 

*Le Haut Conseil à l'Egalité entre les Femmes et les Hommes a été créé en janvier 2013 par Najat Vallaud-Belkacem, Ministre des Droits des Femmes. Danielle Bousquet en a été la première Présidente.

 

Apéro de soutien à Pas Sans Toit 81

 

Il revient chaque année à la même période,

Il aura lieu le vendredi 11 octobre à 19 h 30.au café de la Préfecture à Albi !