Lettre hebdo n°29 PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Laurent ROUZIERE   
Samedi, 26 Mai 2018 16:49

LETTRE HEBDO N°29
du 24/05/2018


ADRESSE
59 rue Raymond Sommer
81000 ALBI

permanence tous les jeudis

mobile : 07 82  92 82 71
mail :  Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
http://sudeducation81.fr











 


 

Dressons le bilan de terrain de Parcoursup

SUD éducation lance un formulaire pour alimenter le contre-bilan

A partir du mardi 22 mai, les lycéen.ne.s reçoivent les réponses à leurs vœux sur Parcoursup. Ne dépendons pas de la communication du ministère pour évaluer l’ampleur du nombre de recalé.e.s de Parcoursup. Dès l’arrivée des premiers résultats le 22 mai à 18h, et tout au long de la période de réponses, recensons le nombre de lycéen.ne.s n’ayant reçu aucune réponse positive (OUI ou OUI SI), c’est-à-dire n’ayant reçu que des NON ou des EN ATTENTE.
SUD éducation invite tous les personnels de lycée et les lycéen.ne.s à mutualiser les informations dont ils disposent via le formulaire très simple ici.

Parcoursup : Déjà 30 000 jeunes rejetés

Selon la communication faite par F Vidal au Conseil des ministres, 29 000 jeunes n'ont reçu que des réponses négatives à leurs voeux dans Parcoursup. 345 000 autres seraient "en attente" d'une proposition. 436 000 auraient reçu une proposition d'admission et 63 000 en auraient accepté une. Autrement dit, la moitié des lycéens sont sans affectation dans le supérieur.

La moitié des candidats en attente… lire la suite dans le café pédagogique

NON A LA SUPPRESSION DES CIO :

Le Ministère de L’Éducation Nationale a annoncé la suppression des CIO au motif que l’information sur les voies de formation et les métiers devrait désormais être traitée dans un cadre régional. Les DRONISEP (Délégations Régionales de l’Office National d’Information sur les Enseignements et les Professions) seraient supprimées et leurs personnels transférés aux régions
Lire la suite et le communiqué intersyndical

le samedi 26 mai

une marée populaire pour l’égalité, la justice sociale et la solidarité.

Lire le communiqué de la fédération sud éducation

A Albi, place du Vigan et à Castres à 10h 30 : Rassemblement.

Co-voiturage prévu pour Toulouse

A Toulouse : Manif à 14h00


Un constat s’impose, Emmanuel Macron, son gouvernement et le Medef sont décidés à imposer coûte que coûte une restructuration en profondeur de la société française : politique d’austérité, destruction des droits des salarié.es, introduction de la sélection à l’entrée de l’université, casse des services publics, aggravation du sort des sans emplois, réorganisation aggravant les inégalités en matière d’accès à la justice, réforme fiscale favorable aux plus riches, loi répressive contre les migrant.es, priorité donnée au secret des affaires contre le droit à l’information, introduction de l’état d’urgence dans le droit commun, répression des mouvements sociaux et des jeunes des quartiers populaires, utilisation de l’égalité femmes hommes comme simple outil de communication, sans moyens financiers, alors que les femmes sont les premières concernées par les régressions sociales… sans oublier une politique militariste au niveau international. La multiplication des mesures prises avec brutalité sur tous les fronts a un objectif, celui de créer un effet de sidération et espérer ainsi empêcher toute riposte. Le patronat profite de la situation pour multiplier les restructurations et rester sourd aux revendications du monde du travail. En s’en prenant aux personnels à statut, en particulier aux cheminot.es, Emmanuel Macron espère, s’il l’emporte, casser tout esprit de résistance.

 

Et plus que jamais : Questions de classe !

Ne restez pas isolé e s, contactez SUD éducation Tarn : Nous sommes un syndicat résolument intercatégoriel : un seul syndicat pour tous les personnels, de la maternelle à l’université, sans condition ni de statut ni de grade, titulaire ou non.

 


 

 


Mise à jour le Samedi, 26 Mai 2018 17:02