1er Degré


SUD AU NET PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Laurent ROUZIERE   
Jeudi, 14 Janvier 2016 21:46



1. L’instauration d’un nouveau statut d'École
On s’y dirige à marche forcée avec en prime la création d'un nouveau statut de direction. 
Après un rapport de l'IGEN, un sénateur doit en rendre un autre (théoriquement après une enquête) sur le bien fondé du regroupement des écoles rurales et la contractualisation des relations entre les écoles et les élus… 
Plusieurs projets sont en concurrence, soutenus par le Se-Unsa et le Sgen-Cfdt: par exemple, le Se-Unsa souhaite que le directeur soit reconnu statutairement (ce qui n'est pas le cas aujourd'hui).
La Dasen du Tarn a d'ores et déjà décidé que le département serait "pilote" avec la mise en place d'un nouveau statut d'école : l'EPSC, établissement public de socle commun... placé sous la direction des chefs d'établissement des collèges. 
Pour certains ces projets en rappellent d'autres comme les EPEP de 2004.

SUD Education s'affirme toujours contre 
-- la hiérarchie et son renforcement, 
-- contre la territorialisation et la mise en concurrence des écoles

Nous sommes pour le maintien des écoles rurales, le maintien du directeur-collègue, nous n'avons pas besoin de supérieur hiérarchique supplémentaire.
Pour répondre à des charges administratives et les responsabilités de direction de plus en plus lourdes SUD Education revendique la mise en place de direction collégiale d'école avec du temps de concertation.
Voir le communiqué fédéral en PJ et le site :
http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2015/11/23112015Article635838602081268689.aspx

2. C'est pas la crise pour tout l'monde !

- Les inspecteurs de l'éducation nationale (IEN de circonscription) vont bénéficier d'une revalorisation indiciaire par création d'un nouvel échelon Hors échelle à la fin de la hors classe. Cela correspond tout de même à la coquette somme d' environ 4500 euros bruts.

- Une série de textes publiées fin décembre concernant les administrateurs, DASEN et DASEN-adjoints vont leur permettre de toucher une indemnité principale mensuelle et un complément annuel versé en fonction de leur «  manière de servir ». Les plafonds annuels vont de 30 à 50 000 euros.

- 7,10 euros : C'est le montant horaire de la rémunération que toucheront 900 parents d'élèves siégeant dans les organismes collégiaux (Conseil départemental et Conseil académique de l'Éducation nationale, Conseil supérieur de l'Éducation nationale) dès la rentrée prochaine ! C'est le ministère de l'Éducation nationale lui-même qui a annoncé mi-décembre cette mesure budgétée à hauteur de 500 000 euros.

SUD Education
revendique une augmentation des salaires égales pour tout le monde en dehors de toute "méritocratie".






Fichiers joints:
Télécharger ce fichier (Territorialisation com fédé.pdf)Territorialisation com fédé.pdf[ ]157 Kb
Mise à jour le Mercredi, 23 Mars 2016 13:18
 
SUD AU NET PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Laurent ROUZIERE   
Jeudi, 03 Décembre 2015 20:53




Les notes de service et documents préparatoires aux inspections sont arrivés ! Et la lecture de ces documents est édifiante.

Les enseignants du 1er degré sont confrontés de plus en plus aux demandes souvent exorbitantes de la part des inspecteurs (IEN) en matière de documentation à fournir lors des inspections.

Dans une circonscription du Tarn… Le document préparatoire est composé de 4 pages à compléter sous forme numérique, sans changer la typographie ou la mise en forme (quelle souplesse). Et là, on peut passer quelques nuits blanches pour le remplir. Par exemple, le taux de participation des parents aux élections (et votre implication pour augmenter ce taux), la liste des principales ressources utilisées par l'enseignant pour la préparation de la classe est demandée. La cerise qui fait déborder le vase : le quizz pro-actif sur la nécessité du travail personnel de l'éléve… qui pourrait nous faire croire à l'inspection participative.

Au cas où vous n'en auriez pas assez, l'inspectrice vous demande de suggérer des documents supplémentaires à fournir !

Dans sa note de service de 6 pages qui définit le cadre de l'inspection, l'IEN précise « merci de me réserver une table (sans doute pour commander un demi) et de bien vouloir mettre à ma disposition » : « le document préparatoire (de 4 pages) version numérique sur clé USB et papier, le projet d’École, le registre d'appel, les outils préparatoires de la classe, l'ensemble des travaux de 3 élèves (c'est un peu plus que les copains qui généralement se limitent à 2), les PPRE, les cahiers d'évaluation, les contrats passés avec certains élèves et, (le must) le classeur de carrière... » On vous la fait courte mais c'est un monument.

Outre sa lourdeur et le temps qu’il faut y consacrer, ce document comporte des aspects extrêmement graves. Ces dernières inspections confirment une volonté quasi-obsessionnelle de tout contrôler (ce que font les élèves, ce que lit l'enseignant-e, ce qu'il/elle pense… par exemple sur le travail personnel).

    • Rappelons que les seuls documents obligatoires sont

  • Le cahier d’appel avec les pourcentages et la première page complétés (et seulement ça) justifié par l’obligation de contrôle de l’assiduité des élèves par l’institution (art L -131- du code l’éducation) ;

  • Les livrets scolaires (art 4 du Décret n°90-788 du 6 septembre 1990)

  • Les affichages obligatoires sont : l’emploi du temps et les consignes de sécurité.

  • Par contre aucun texte ministériel ne rend obligatoire l’affichage de la liste des enfants avec le tableau des âges dite pyramide des âges, ni les progressions (l’affichage de ces dernière était obligatoire dans les programmes de 2002, plus dans ceux de 2008).

      Et le cahier journal alors ?

  • Le cahier journal régulièrement exigé par les IEN a été supprimé le 14 octobre 1881 par Jules Ferry. Il n’est donc pas obligatoire.

 

Mise à jour le Jeudi, 03 Décembre 2015 22:28
 
SUD AU NET PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Laurent ROUZIERE   
Mardi, 17 Novembre 2015 17:03

SUD AU NET

La lettre mel de SUD EDUCATION TARN

42 boulevard Carnot 81000 Albi - 05 63 38 85 91 / 07 82 92 82 71
permanence le mercredi matin et le jeudi de 9h à 17h.

Bonjour !
Nous vous envoyons une bourriche de bonnes nouvelles !

1. Voici une information qui n'est pas confidentielle mais qui n'a pas fait beaucoup de bruit : Manuel Valls cherche comment supprimer les écoles rurales (voirhttp://www.localtis.fr/cs/ContentServer?pagename=Localtis/LOCActu/ArticleActualite&jid=1250269701539&cid=1250269691599). 

Comme les écoles sont un sujet très sensible dans la ruralité, on missionne un sénateur rural pour qu'il ponde un rapport et conclue au nécessaire regroupement avec à la clé la disparition des écoles de village et la concentration dans les bourgs centres. Comme par hasard, seuls les élu-es locaux seront consulté-es et pas les syndicats...

2. Le  clip de la campagne contre le harcèlement à l'école fait des vagues.
Il est particulièrement mauvais puisqu'il a réussi à faire l'unanimité contre lui à l'exception du SE-UNSA. Pour celles et ceux qui ne l'ont pas vu, on vous invite à le regarder, ça dure 1 minute chrono.
Il est tourné grâce à Disney (premier sponsor de la campagne avant SFR numéricable), ce qui lui permet de s'offrir de la publicité sur le site du ministère :http://www.nonauharcelement.education.gouv.fr/soutiens

Dans un communiqué (en pièce jointe), la fédération SUD Education réagit contre les clichés véhiculés, l'ingérence d'une boîte privée et rappelle quelques vérités sur la misère sociale de l'éducation nationale.

3. Recherche de brèves pour le journal de SUD Education
Dans le but de de faire un article pour le journal de SUD Education, nous collectons des brèves, anecdotes de la part d'enseignants, animateurs, atsem... sur les conséquences de l'application de la réforme des rythmes scolaires... en quelques lignes.
Envoyez nous vos articles à
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
A lire également la synthèse d'une enquête réalisée en Savoie auprès des parents par l'UDAF (union départementale des associations familiales) sur le bilan des nouveaux rythmes. (voir pièce jointe) qui rappelle que tout ne va pas aussi bien que les affirmations de l'administration.

Et puis, toujours intéressant à consulter le site question de classe :
http://www.questionsdeclasses.org/

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Mise à jour le Jeudi, 14 Janvier 2016 21:48
 
Sud Au Net PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Laurent ROUZIERE   
Mercredi, 26 Février 2014 23:08

SUD AU NET

La lettre mel de SUD EDUCATION TARN

42 boulevard Carnot 81000 Albi - 05 63 38 85 91


La politique d’austérité du gouvernement contre les conditions de vie et de travail des salarié-e-s se poursuit…

En 2013, les reculs sur les retraites et « l’Accord National Interprofessionnel » (ANI) témoignaient d’un cap gouvernemental pour entériner le démantèlement des conquêtes sociales de notre pays. Le « pacte de responsabilité », financé par la réduction sans précédent de 65 milliards de la dépense publique d’ici 2017, institutionnalise la politique de rigueur. A l’horizon 2017, la branche famille ne sera plus alimentée par la cotisation sociale employeur mettant en danger la pérennité de notre système de protection sociale. Le patronat bénéficie déjà de 230 milliards d’exonérations fiscales et sociales ou de crédit d’impôts chaque année ; tous les cadeaux qui leur ont déjà été offerts n’ont jamais eu aucun impact sur l’emploi.

Emplois, salaires, services publics, protection sociale attaqués !!!

SUD Education Tarn appelle à la riposte :

Pour un autre choix de société !!! A nous de l'imposer !!!

GREVE unitaire INTERPROFESSIONNELLE

le 18 MARS 2014

Votre intention de grève doit être reçue dernier délai le 15 mars à l’IA ( pour le 1er degré )

Mise à jour le Mercredi, 26 Février 2014 23:10
 
Rythmes scolaires PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Laurent ROUZIERE   
Lundi, 20 Janvier 2014 20:44

Compte-rendu du CTSD et CDEN du 7 et 8 janvier 2014 sur la généralisation de la semaine à 4.5 jours pour la rentrée 2014 dans le Tarn

SUD Education a dénoncé les dysfonctionnements de la réforme : inégalités territoriales, dégradation des conditions de travail (en particulier celles des remplaçant-e-s), encadrement des TAP, variabilité des horaires, fatigue des enfants.

Pour toute réponse, nous n'avons obtenu que quelques informations administratives :

 

  • Le fond d'amorçage (50€ par élève) est reconduit selon les mêmes modalités en 2014.
  • 56 % des écoles sont concernées puisque 44 % sont déjà passées à 4,5 jours.
  • Un comité de suivi a rendu un rapport de recommandations.

 

Nous n'avons eu aucun bilan ni aucun échange sur les enjeux et les moyens qu'induisent cette réforme .

Le SE-UNSA a voté pour la mise en place de la réforme.

SUD Education a dénoncé les premières décisions émanant des groupes de travail sur le métier d'enseignant considérant que ces projets s'inscrivent dans la continuité des politiques éducatives de ces dernières années .

 

Mise à jour le Lundi, 20 Janvier 2014 20:55
 
<< Début < Précédent 1 2 3 Suivant > Fin >>

Page 1 sur 3