Sud EDUCATION TARN

Bienvenue sur le site de SUD éducation section du Tarn.

Retrouvez régulièrement toutes les informations du syndicat.

Un espace membres est accessible après connexion.


Bonne visite!

 
lettre hebdo 27 PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Laurent ROUZIERE   
Jeudi, 18 Avril 2019 13:42

LETTRE HEBDO N°27
du 18/04/2019


ADRESSE
59 rue Raymond Sommer
81000 ALBI

permanence tous les jeudis

mobile : 07 82  92 82 71
mail :  Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
http://sudeducation81.fr











 


 

Pour l’abrogation du projet de loi Blanquer, pour :

la justice sociale,

les services publics,

une éducation émancipatrice,

contre les réformes antisociales,

 

SUD éducation soutient toutes les actions, les décisions des Assemblées Générales et appelle à intensifier la mobilisation : c’est toutes et tous ensemble que l’on va gagner.

Pour gagner, une seule journée de grève ne suffira pas. Pour SUD éducation, une chose est claire : c’est aux grévistes de décider de leur calendrier de mobilisation, et SUD éducation les soutiendra dans les choix qui seront effectués.

 

Ailleurs aussi ça bouge !!



Zone A (vacances du 13 au 28 avril)

63 → Mardi 30 avril : « 24h contre les lois Blanquer » (écoles vides ou occupées, nuit des établissements…)
convergence avec les Gilets Jaunes
Limousin → tous les mardis : rassemblements citoyens en fin de journée à Limoges
03 → Lundi 29 et mardi 30 avril : réunions publiques 29 : Gannat à 19h, 30 : Montluçon à 18h, Vichy à 19h.
Mercredi 1er mai : assemblée de préparation à la grève du 9 mai à Tronget à 15h.
69 → Jeudi 2 mai : grève

Zone B (vacances du 6 au 21 avril)

Marseille → 24, 25 et vendredi 26 avril : appel à la grève
56 → Mercredi 24 avril : AG de rentrée + actions auprès des élu-e-s, des parents, présences sur les marchés
35 → mardi 30 avril : rassemblement & nuit des écoles, diffusions sur les marchés, démission du rôle de prof principal.e, affichage sauvage dans les rues
Jeudi 2 mai : grève éducation
76-27 → construction d’un mouvement de grève la semaine du 23 au 26 avril.
mardi 30 avril : écoles et établissements morts, grève, occupations, distributions de tracts
44 → AG dans la semaine de la rentrée
Samedi 27 avril : mobilisation avec les parents.
Une nuit des écoles dans la semaine de rentrée.
Une action pendant les vacances.
49 → reconduction de la grève dès la rentrée
Mardi 23 avril : grève reconductible.

Zone C (vacances du 20 avril au 5 mai)

Paris / IdF → jeudi 19 avril : grève et manifestation à 14h à Paris, place Jussieu puis AG régionale
Paris→ du lundi 15 au jeudi 18 avril : manifestations d’arrondissement avec les parents et occupations d’écoles par les parents
Jeudi 18 avril : AG de grévistes à 9h30
95 → Lundi 15 avril : journée "école morte" avec grève des personnels.
94 → Mardi 16 avril : Réunion Publique à 18h30 à Vitry, Nuit des établissements à Créteil…
Jeudi 18 avril : Rassemblement à Ivry devant l’inspection à 12h30, Soirée des écoles à Champigny.
93 → Jeudi 18 avril : AG des personnels du 93 à 16h30 à Paris
30 → Jeudi 18 avril : rassemblement à 18h à Nîmes à l’appel de l’intersyndicale
31 → Mercredi 17 avril : réunion publique à 17h à Saint-Jean-les-Rosiers (Alès)
Jeudi 18 avril : "école morte"



Agenda des luttes :

- 26 avril : soirée Débat sur l'Ecole, vendredi  26 avril  à 20h,

à Gaillac,  à la salle Dom Vayssette, 3, rue Cavaillé,

en présence de Laurence de Cock

et d'enseignants Gilets jaunes

 



-1er mai : A Albi, défilé le matin suivi d’un repas et concerts place Fernand Pelloutier



- 9 mai : journée d’actions Fonction Publique
avec des actions par secteur, le matin
rassemblement prévu place Verdun et manifestation à 14h30





 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et une très bonne nouvelle pour la fin :

La Cour administrative d’appel de Paris vient d’annuler l’autorisation de vente de l’aéroport de Toulouse-Blagnac qui a été le premier des aéroports vendus en France.

Les aéroports sont des infrastructures trop importantes pour être laissées en pâture aux marchés financiers. La suite ici .

 

 



 
Lettre Hebdo n°26 PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Laurent ROUZIERE   
Jeudi, 18 Avril 2019 19:59

LETTRE HEBDO N°26
du 11/04/2019


ADRESSE
59 rue Raymond Sommer
81000 ALBI

permanence tous les jeudis

mobile : 07 82  92 82 71
mail :  Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
http://sudeducation81.fr











 


Baisse du nombre de postes aux concours du premier degré : 
la démolition de l’école publique continue

de 13 001 postes pour les concours en 2017,

on est passé à 11 840 en 2018

et maintenant 10 785 pour 2019 .

Le ministère communique, depuis l’entrée en fonction de Blanquer, sur la priorité accordée au premier degré avec les CP à 12 et l’école obligatoire à 3 ans. Le 28 mars, il disait : “c’est à l’école primaire que je mets les grands moyens” pour “avoir des classes moins surchargées parce que mieux réparties entre elles”. Et il affirmait également “En 2019, nous supprimons certes des postes. Je rappelle que nous en créons dans le premier degré et nous supprimons dans le second degré ce qui est cohérent avec ce que j’ai dit avant”   le communiqué de la Fédération Sud éducation

Soutien aux enseignant.e.s en grève reconductible en Pologne

Les enseignant.e.s du premier et second degré de Pologne se sont mis en grève illimitée deux jours avant l'examen du brevet et huit avant les évaluations terminales des écoles primaires pour un salaire digne et des conditions de travail qui permettent la mise en place d'un système d'éducation émancipateur. La suite ici

 

Service civique : dès que l’on vous donne des ordres, c’est un contrat de travail !

SUD éducation appelle les personnels à s’opposer au recrutement de services civiques comme de « volontaires » du Service national universel, et à soutenir les « volontaires » en lutte pour faire reconnaître la réalité de leur travail en demandant la requalification en CDI.

 

Ici, notre communiqué

Le service civique, c’est le pire de la précarité. Ce n’est pas un contrat de travail. Il n’est donc pas régi par le Code du travail. Il obéit à des règles dérogatoires en termes de droit du travail (2 jours de congés payés au lieu de deux et demi), de salaire (moins de 600 euros de revenus considérés comme des indemnités), de temps de travail (jusqu’à 48 heures par semaine), de droits syndicaux (aucun).

 

Salaires, statuts, protection sociale : 
face aux attaques, nos solidarités, 
nos revendications pour la justice sociale !

Pendant que les riches sont de plus en plus riches
Nos salaires baissent 
Notre statut est démantelé 
Nos métiers sont précarisés 
Notre retraite est attaquée 
L’assurance-chômage est menacée 
La sécurité sociale est attaquée

Face aux attaques, nos solidarités, nos revendications pour la justice sociale ! À lire ici





Samedi 13 avril et dimanche 14 avril

de 11h à 18h.
Samedi 13 avril de 18h à 20h

venez partager le pot solidaire de l’amitié entre les peuples.

Nous vous attendons nombreux et prêts

à un coup-de-cœur artistique et solidaire !

La Cheminée -
5 rue Sainte Marie - 
81000 ALBI

www.facebook.com/lachemineealbi

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Les créations, dessins et peintures réalisées par B(étudiant) et S.(mère de 2 enfants) deux personnes réfugiées en France, vous seront proposées à des prix très accessibles, soit à partir de 5€.

B. et S. feront don, à raison de 20% des ventes réalisées, aux associations Pas Sans Toit et RESF (Réseau Education sans frontières), afin de soutenir, notamment, des mineurs isolés étrangers.

Le solde des sommes récoltées lors de cette vente permettra à B. et S. d’assurer le paiement de leurs loyers et charges respectifs pour les mois à venir.

 

N’hésitez pas à lire les « Utopiques »,

cahier de réflexions de l’Union Syndicale Solidaires

 

MAI 68 CHEZ LIP À BESANÇON

Des infos ici


Vos ¿Cómo Trabajás ? Autogestion au féminin

À lire ici

 


 
Appel des 70... PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Laurent ROUZIERE   
Dimanche, 24 Mars 2019 14:48

Le projet de loi sur l’école dite « de la confiance » sera présenté au Sénat, après son adoption le 19 février dernier à l’assemblée nationale. Un article de cette loi permettant la création d’« établissements des savoirs fondamentaux », d’abord passé inaperçu, a provoqué l’inquiétude de Maires et de personnalités du monde de l’enseignement.

Il s’agit d’une disposition qui permet de fusionner administrativement l’ensemble des écoles primaires d’un secteur et le collège de ce secteur.  Si elle est adoptée, les écoles perdraient leur directeur, et les familles et les mairies n’auraient donc plus d’interlocuteur sur place représentant l’institution scolaire.

Vous pouvez rejoindre les nombreux signataires de l'Appel des 70 directeurs et directrices contre la disparition du service public de proximité avec le lien suivant :
https://appeldes70directeurs.frama.site/